Pour une meilleure expérience, veuillez mettre votre appareil mobile en mode portrait.

Pourquoi acheter local

Cliquez pour découvrir pourquoi consommer des produits locaux est important :

  • Pour le plaisir avant tout

    • Une question de goût

      Les fruits et légumes de chez nous offrent une qualité et une fraicheur dont nos papilles raffolent. Les enfants vous le diront : les fraises de chez nous ont bien meilleur goût! On a tendance à l’oublier, mais nos terres agricoles produisent une grande diversité de produits, même en hiver : pensez aux légumes racines, betteraves, céleri, rutabagas, navets, topinambours, à toutes les sortes de courges et de choux, sans oublier les oignons, patates, ail, poireaux, carottes, etc.


    • Curieux de nature…
      Mettre les aliments d’ici au cœur de votre assiette, c’est se faire plaisir! En effet, rien de mieux que de cuisiner avec des produits québécois de saison pour se reconnecter à son alimentation, redécouvrir les légumes oubliés de notre patrimoine, ou même pour créer un lien direct avec nos producteurs.
  • Parce que c'est un choix santé

    • Puisque les produits destinés à la consommation locale n’ont pas à supporter de longs trajets, ils sont cueillis à maturité et voyagent peu avant d’atteindre nos tablettes. Manger local permet de bénéficier d’aliments d’une fraîcheur exceptionnelle et d’une plus grande qualité nutritive.


  • Pour soutenir l'économie locale

    • Manger ce qui pousse chez nous, c’est à la fois encourager les producteurs québécois et soutenir notre économie locale dans son ensemble.
      Selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), si chaque consommateur achetait pour 30 $ de plus en produits québécois par année, on injecterait, en 5 ans, un milliard de dollars de plus dans l’économie locale (1).
  • Pour des impacts sociaux positifs

    • En privilégiant les aliments d’ici, on garantit une occupation dynamique de nos terres agricoles puisque l’argent dépensé pour l’alimentation circule localement, créant un effet multiplicateur à l’échelle de la communauté. Cela permet également de préserver notre patrimoine : le savoir-faire des agriculteurs, la diversité des cultures, le paysage agricole, la fierté de notre production, etc.
    • De plus, on maintient un lien avec ceux qui nous nourrissent tout en développant un sentiment d’appartenance au sein de la société.
      Finalement, le fait de favoriser les produits locaux et de soutenir notre agriculture garantit également notre souveraineté alimentaire.
  • Parce que c'est un choix environnemental

     

    • Réduire le transport des aliments
      On considère que les aliments qu’on retrouve sur nos tablettes d’épicerie ont voyagé en moyenne 2500 km (2) (3), alors même que le Québec compte plus de 29 000 fermes (4). En consommant les produits cultivés près de chez nous et de saison, on réduit les distances parcourues par nos aliments et les impacts négatifs du transport sur l’environnement. Toutefois, il faut nuancer car la quantité de gaz à effet de serre (GES) émise par le transport dépend également du mode de transport utilisé : des légumes québécois qui ont traversé toute la province par camion ne sont pas forcément plus écolos que des légumes cultivés de l’autre côté de la frontière mais arrivés par bateau. L’important pour s’y retrouver est de faire un choix le plus éclairé possible en lisant les étiquettes et en posant des questions aux points de vente lors de vos achats.


    • Afin de protéger encore plus notre environnement, on peut aussi privilégier les épiceries à proximité et s’y rendre en transport actif. Pour les achats plus importants, planifier ses courses et les regrouper en un seul déplacement permet de réduire encore plus notre empreinte écologique.


    • Respecter les saisons

      Manger des produits locaux et de saison permet d’apprécier vos fruits et légumes préférés lorsqu’ils regorgent des plus belles saveurs. En connaissant le calendrier des récoltes, vous vous donnez les moyens pour repérer sur les tablettes les produits locaux disponibles. Consommer les produits de saison est un choix écologique. Par exemple, produire des tomates du Québec en hiver, même si elles sont locales, est beaucoup plus énergivore que de les cultiver dans nos champs en saison. (5) (6)


    • Enfin, apprenez comment conserver les fruits et légumes afin de pouvoir en profiter toute l’année, et faites une place à la profusion des légumes d’hiver, gorgés de vitamines : courges, choux, légumes racines, etc. !


    • Limiter l’emballage des produits
      En privilégiant l’achat de produits en vrac (par exemple avec des paniers de légumes ou dans les marchés), les aliments nécessitent moins de transformation et d’emballage. Cela permet de réduire la quantité de déchets qui finissent dans les sites d’enfouissement, sachant qu’en moyenne, chaque Québécois produit 400 kg de déchets par an à la maison. (7)

 

Source : Équiterre

 

Partagez-le

Vivez-le, goûtez-le